Vidéos et conférences

Jeux Mathématiques en France et dans le Monde

Salon Culture & Jeux Mathématiques
Vidéos et conférences

20 ans de salons Culture et Jeux Mathématiques

Cela vaut bien un film… Retour sur l’aventure

2019 – Le hasard, ami ou ennemi ? par Jean Baptiste Aubin

Vendredi 24 mai 2019 à 17h
Le hasard semble injuste quand il s’abat sur nous (maladie, accident…) mais peut se transformer en un outil très efficace à l’occasion. Ainsi, il fut utilisé à plusieurs reprises dans l’Histoire pour choisir les dirigeants, les conscrits, à qui reviendrait une ville en cas de conflit, etc. et nous continuons à l’utiliser tous les jours lorsque nous effectuons nos sauvegardes (ce serait bien étonnant que « par hasard » les deux disques durs tombent en panne en même temps), lorsque nous nous garons sur une place payante (sans payer) pour deux minutes  (ce serait bien étonnant que « par hasard » la police passe à ce moment-là) ou lorsque nous choisissons un mot de passe (introuvable « par hasard »)… Aussi proche de nous mais peut-être moins évident, le hasard joue aussi un rôle essentiel dans l’évolution, celle de notre espèce par exemple, dans les sciences, les arts, les jeux et même internet… Malgré cette omniprésence, le hasard reste cependant difficile à appréhender, et nous le connaissons mal. L’exposé a pour but d’engendrer une réflexion sur le hasard et d’explorer certains des outils mathématiques développés pour l’étudier et en tirer profit… Et se souvenir que, comme le dit un proverbe berbère, « le hasard vaut mieux que 1000 rendez-vous ».

Voir l’interview de Jean-Baptiste Aubin en trois questions, réalisée par le service communication de l’IHP.

2019 – Problèmes récréatifs et mathématiques à travers l’histoire : une belle rencontre ! par Lisa Rougetet

Vendredi 24 mai 2019 18h-19h
Les problèmes divertissants et les énigmes dont la solution repose sur un raisonnement mathématique ont toujours existé. Ils apparaissent dans les documents retrouvés les plus anciens, par exemple dans le Papyrus Rhind (vers 1650 avant J.-C.) ou dans les tablettes babyloniennes (vers 1750 avant J.-C.). Ils font partie intégrante des mathématiques, et sont certainement tout autant diffusés, bien que souvent moins pris au sérieux. Jusqu’au début du XVIe siècle, ces problèmes sont souvent disséminés ça et là dans les ouvrages destinés à l’enseignement des mathématiques (arithmétique et géométrique), mais à partir du début du XVIIe siècle sont édités de nouveaux ouvrages entièrement consacrés à ces problèmes divertissants, publiés sous le nom de Récréations mathématiques. L’objectif de cette conférence est de présenter ce genre littéraire et éditorial nouveau que constituent les récréations mathématiques : quels étaient les problèmes posés ? comment étaient-ils résolus ? à qui étaient-ils adressés ? Nous illustrerons cet aspect de l’histoire des jeux et de leurs résolutions mathématiques à travers divers exemples tirés d’ouvrages d’époque et verrons que certains d’entre eux ne nous sont pas totalement inconnus…

Voir l’interview de Lisa Rougetet en trois questions, réalisée par le service communication de l’IHP.

2019 – Du jeu Vidéo au monde Virtuel par Eric Jeux

Ingénieur et entrepreneur, c’est à travers les romans de science fiction  qu’ Eric Jeux a choisi de parler de son expérience et des enjeux contemporains aux ados.
Jeudi 23 mai 2019 16h-17h
Dans les chimères de Karl, roman de science fiction, Eric Jeux entraîne ses lecteurs dans un monde virtuel où tout est possible. Derrière les péripéties auxquelles sont confrontées ses héros, derrière les batailles, derrière les inventions se cache une grande rigueur mathématique. Au salon Culture et Jeux Mathématiques, Eric Jeux nous propose de lever le voile, d’examiner comment les lois mathématiques et physiques sont utilisées par ses héros dans leur monde virtuel. A travers la géométrie, les lois de la génétique ou les équations de la physique, il invite les jeunes à comprendre le monde pour résoudre les problèmes qu’ils affrontent.

Voir l’interview d’ Eric Jeux en trois questions, réalisée par le service communication de l’IHP.

2018 – L’harmonie secrète de l’univers

Par Jean-Philippe Uzan (directeur de recherche CNRS à l’Institut d’Astrophysique de Paris)

Personne ne peut vous entendre chanter dans le vide! Et pourtant la musique et l’astronomie tissent des liens millénaires. Ces deux disciplines se sont influencées et continuent de le faire aujourd’hui offrant une façon nouvelle d’aborder de nombreux phénomènes astrophysiques. Cette conférence vous emmènera dans une balade entre science, arts, mathématique et histoire afin de considérer de nombreux phénomènes sous un nouveau jour.

Voir le film

2018 – Les points de Lagrange

Une rencontre avec Emmanuel Trélat

Les points de Lagrange sont des points d’équilibre dans la dynamique céleste, en lesquels il est intéressant de placer des engins pour l’observation astronomique. Il faut toutefois les stabiliser car ces points sont instables, ce qui se fait par ma théorie du contrôle. Les mathématiques permettent par ailleurs de détecter la présence au voisinage de ces points de « courants de gravité », similaires aux courants marins, qui peuvent être cartographiés et utilisés pour planifier des missions interplanétaires ne nécessitant aucune énergie, donnant ainsi un véritable ticket gratuit vers l’espace.

Voir le film

2018 – De surprenantes dunes sur la comète Tchouri

Une rencontre avec Philippe Claudin

La sonde Rosetta, en orbite autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko
Pendant près de 2 ans, a révélé d’étonnants motifs sédimentaires ressemblant à des dunes. En effet, comment le dégazage dû au passage de la comète près du soleil peut-il produire un écoulement le long de la surface assez dense pour transporter des grains? Nous montrons que ce dégazage se répand latéralement sous la forme d’un vent thermique, en réponse à la forte différence de pression entre la face au soleil et la face à l’ombre, permettant ainsi de façonner des rides géantes d’une dizaine de mètres crête-à-crête.

Voir le film

2018 – Polysémies mathématiques

Par Mickaël Launay

Les mots ont un sens, non ? Un seul ? Certains mots ont plusieurs sens. Et peut-être même que d’autres sont sans sens. Car après tout, si un mot a cent sens, peut-on encore dire qu’il en a un seul ? En mathématiques l’usage de mots sans sens, ou – de manière équivalente – de mots à cent sens, permet souvent d’y faire tomber sous (le sens) certains résultats qui sans cette symphonie polysémique fussent restés bien obscurs.

Voir le film

2017 – À quoi ressemble le cerveau d’un mathématicien ?

Une rencontre d’exception, une plongée dans le monde inconnu de notre cerveau par Stanislas Dehaene, professeur au Collège de France, directeur de l’unité de neuro-imagerie cognitive au centre NeurSpin de Saclay.

Les mathématiciens, femmes ou hommes,  ont-ils des cerveaux hors du commun ? L’IRM permet aujourd’hui de visualiser les aires du cerveau qui s’activent lorsqu’un mathématicien réfléchit à des concepts de haut niveau. Nous verrons que ces régions existent dans tous les cerveaux – elles s’activent chez n’importe lequel d’entre nous lorsque nous réfléchissons aux nombres ou aux formes ; cependant, le mathématicien les réutilise pour réfléchir aux séries, aux intégrales, aux espaces infinis, et autres membres du bestiaire des maths. La pratique des mathématiques ne fait donc que recycler un circuit que nous possédons tous.

Voir le film

2017 – Comment le cerveau comprend un système d’informations ?

Une rencontre avec Jean-Luc Berthier, spécialiste sciences cognitives de l’apprentissage. Enseignant, Principal et Proviseur honoraire, puis responsable national de la formation des personnels de direction du Ministère de l’Éducation nationale.

Comprendre est au centre de tout apprentissage, mais également de tout traitement de situation de la vie quotidienne, de travail ou personnelle. Mais au fond, qu’est-ce que comprendre ? Quelles sont les conditions favorisantes pour comprendre ? Le cerveau peut-il être éduqué et entraîné à comprendre ? En quelque sorte, comprendre s’apprend-il ?Partant de l’hypothèse qu’une situation à comprendre est un ensemble d’informations liées, nous décrivons les opérations cognitives associées à la compréhension, qui mobilisent les mémoires et les fonctions exécutives du cerveau.Et nous tirons quelques enseignements utiles pour les processus d’apprentissage tels que pratiqués dans le monde scolaire ou de la formation.

Voir le film

2017 – Comment les chercheurs échangent leurs idées ?

Une rencontre avec Marie Farge.

Aujourd’hui la dissémination des idées et des résultats de la recherche se fait essentiellement de façon écrite, afin de les transmettre et d’assurer leur conservation pour les générations futures. Les articles de recherche ne devraient plus être considérées comme des marchandises mais comme des biens communs de la connaissance, accessibles gratuitement à tous. Les enjeux économiques qui sont derrière la diffusion des articles scientifiques sont énormes ; Marie Farge et ses collègues proposent des solutions nouvelles….

Voir le film

2017 – De l’oiseau à l’avion : le langage de l’air

Françoise Montigny Rannou vous entraînera dans la conquête du ciel et vous montrera comment l’observation du vol des oiseaux a permis de comprendre le vol du plus lourd que l’air. Nous regardons ainsi l’évolution des caractéristiques des avions depuis les années 1900 jusqu’à nos jours, pour imaginer l’avion de futur.

Voir le film

2017 – Les codes secrets de l’antiquité à nos jours

Une rencontre avec Razvan Barbulescu, chargé de recherche au CNRS.

À l’aube de l’humanité on avait besoin de garder un savoir-faire ou une information à l’intérieur d’un groupe fermé et il était vital d’avoir un langage compris uniquement par les membres du groupe.

Afficher la suite

Aujourd’hui nous créons des groupes à notre guise sur internet et nous communiquons en toute sécurité grâce aux travaux des cryptologues pendant plus de deux millénaires. Les premiers à utiliser des méthodes cryptographiques modernes sont les Grecs, dont les cités-états formaient et rompaient des alliances militaires tout en parlant une seule langue. Ils ont été suivis par les Romains qui communiquaient avec la même méthode que les écoliers d’aujourd’hui : le chiffre de César. Plusieurs chiffres ont suivi et ont abouti en 1949 à une preuve de sécurité du masque jetable par Claude Shannon.Aujourd’hui on utilise des méthodes de chiffrement sans y penser car les ordinateurs utilisent le protocole https. Mais les meilleures années de la cryptologie ne fait que commencer : nous retirons de l’argent sans avoir à passer à la banque, nous votons par internet à moindre coût et avec plus de personnes qui expriment leur voix, les médecins signent les ordonnances sur la carte vitale et non pas sur des fiches en papier, nous signons des documents à distance, etc.

2016 – Comment l’informatique devint une science

Conférence par Pierre Mounier-Kuhn et Emmanuel Lazard. Retrouvez le film tourné lors du Salon Culture & Jeux Mathématiques 2016.

Voir le film

2016 – Les mystérieux carnets de Ramanujan enfin décryptés !

Conférence par Édouard Thomas, journaliste scientifique. Retrouvez l’intégralité du diaporama.

En savoir plus… et voir le diaporama

2016 – Sciences cognitives et construction de la pensée mathématique

Par Jean Luc Berthier, Proviseur honoraire, spécialiste des neurosciences cognitives de l’apprentissage.
Retrouvez le film tourné lors du Salon Culture & Jeux Mathématiques 2016.

Voir le film

2012 – Cédric Villani – La meilleure et la pire des erreurs de Poincaré

Retrouver le film de la conférence de Cédric Villani tournée lors du Salon Culture & Jeux Mathématiques 2012.

Voir le film

Pour toutes questions


Le salon Culture et Jeux Mathématiques


Nos brochures


Tous les contenus de ce site sont propriété du CIJM
Conception du site : KøD