Salon Culture & Jeux Mathématiques→ Conférences & débats

Soirée spéciale – Rencontre débat : Quelle place pour les maths dans le parcours éducatif  ?

Jeudi 23 mai 2019

En présence de Charles Torossian, Conseiller spécial en charge du plan Villani-Torossian sur l'enseignement des mathématiques, Alice Ernoult,  présidente APMEP, Edwige Godlewski, présidente de CFEM, Anne Boyé,  présidente de Femmes & Maths , Thierry Horsin, président de la SMAI, Louise Nyssen, vice présidente de la SMF, Martin Andler, vice président Animath et de nombreuses personnalités de la diffusion des mathématiques. Débat animé par Louise Cuneo, Cheffe de service Éducation du magazine Le Point, avec la participation du public. 


Voir le débat

Du jeu Vidéo au monde Virtuel par Eric Jeux

Ingénieur et entrepreneur, c'est à travers les romans de science fiction  qu' Eric Jeux a choisi de parler de son expérience et des enjeux contemporains aux ados.

Jeudi 23 mai 2019 16h-17h

Dans les chimères de Karl, roman de science fiction, Eric Jeux entraîne ses lecteurs dans un monde virtuel où tout est possible. Derrière les péripéties auxquelles sont confrontées ses héros, derrière les batailles, derrière les inventions se cache une grande rigueur mathématique. Au salon Culture et Jeux Mathématiques, Eric Jeux nous propose de lever le voile, d'examiner comment les lois mathématiques et physiques sont utilisées par ses héros dans leur monde virtuel. A travers la géométrie, les lois de la génétique ou les équations de la physique, il invite les jeunes à comprendre le monde pour résoudre les problèmes qu'ils affrontent.


Voir l'interviews d' Eric Jeux en trois questions, réalisée par le service communication de l'IHP.

Premier Retour d’expériences

Jeudi 23 mai 2019 à 15h-16h

Les élèves du club de maths du collège Couperin (Paris 4e) sont à l'espace-rencontre du salon des jeux. Ils vous présentent des énigmes et vous racontent comment ils ont vécu les diverses compétitions de cette année (Kangourou, FFJM, Castor, Algorea, Alkindi, les nouvelles olympiades académiques de 4e).

Créé à la rentrée 2018, "le Maths Couperin Club » (MC²) est un animé par un professeur de mathématiques du collège et un chercheur en mathématiques au CNRS.


Deuxième Retour d’expériences

Jeudi 23 mai 2019 à 17h-18h

Jouer et explorer pour aborder les maths, présenté par Robin Jamet, Deborah Baranow, des enseignants … et des élèves. Les ateliers de mathématiques en primaire organisés par l’Association Science Ouverte permettent d’aborder les mathématiques de façon ludique et exploratoire.

Pécha Kucha

Vendredi 24 mai 2019 15h30 – 16h30 

Pécha Kucha présenté par Marie Farge, professeur émérite.

Des femmes et, de plus, elles jouent avec les maths ! 

Des femmes et, de plus, elles jouent avec les maths ! Gaël Octavia, Ingénieur, Fondation Sciences Mathématiques de Paris, Valérie Gobertière, Ingénieur projet en aéronautique, Lisa Rougetet, Enseignant-chercheur en histoire des mathématiques, Mariam Barry, ENTSA Paris Tech, Polytechnique, datascientist à la BNP, racontent, en 6 minutes 20 chacune, leur vie avec les maths.

voir la vidéo

Le hasard, ami ou ennemi ? par Jean Baptiste Aubin

Vendredi 24 mai 2019 à 17h

Le hasard semble injuste quand il s’abat sur nous (maladie, accident…) mais peut se transformer en un outil très efficace à l’occasion. Ainsi, il fut utilisé à plusieurs reprises dans l’Histoire pour choisir les dirigeants, les conscrits, à qui reviendrait une ville en cas de conflit, etc. et nous continuons à l'utiliser tous les jours lorsque nous effectuons nos sauvegardes (ce serait bien étonnant que « par hasard » les deux disques durs tombent en panne en même temps), lorsque nous nous garons sur une place payante (sans payer) pour deux minutes  (ce serait bien étonnant que « par hasard » la police passe à ce moment-là) ou lorsque nous choisissons un mot de passe (introuvable « par hasard »)... Aussi proche de nous mais peut-être moins évident, le hasard joue aussi un rôle essentiel dans l'évolution, celle de notre espèce par exemple, dans les sciences, les arts, les jeux et même internet… Malgré cette omniprésence, le hasard reste cependant difficile à appréhender, et nous le connaissons mal. L’exposé a pour but d’engendrer une réflexion sur le hasard et d'explorer certains des outils mathématiques développés pour l'étudier et en tirer profit... Et se souvenir que, comme le dit un proverbe berbère, « le hasard vaut mieux que 1000 rendez-vous ».


Voir l'interviews de Jean-Baptiste Aubin en trois questions, réalisée par le service communication de l'IHP.

Problèmes récréatifs et mathématiques à travers l’histoire : une belle rencontre ! par Lisa Rougetet

Vendredi 24 mai 18h-19h

Les problèmes divertissants et les énigmes dont la solution repose sur un raisonnement mathématique ont toujours existé. Ils apparaissent dans les documents retrouvés les plus anciens, par exemple dans le Papyrus Rhind (vers 1650 avant J.-C.) ou dans les tablettes babyloniennes (vers 1750 avant J.-C.). Ils font partie intégrante des mathématiques, et sont certainement tout autant diffusés, bien que souvent moins pris au sérieux. Jusqu'au début du XVIe siècle, ces problèmes sont souvent disséminés ça et là dans les ouvrages destinés à l'enseignement des mathématiques (arithmétique et géométrique), mais à partir du début du XVIIe siècle sont édités de nouveaux ouvrages entièrement consacrés à ces problèmes divertissants, publiés sous le nom de Récréations mathématiques. L'objectif de cette conférence est de présenter ce genre littéraire et éditorial nouveau que constituent les récréations mathématiques : quels étaient les problèmes posés ? comment étaient-ils résolus ? à qui étaient-ils adressés ? Nous illustrerons cet aspect de l'histoire des jeux et de leurs résolutions mathématiques à travers divers exemples tirés d'ouvrages d'époque et verrons que certains d'entre eux ne nous sont pas totalement inconnus...

Voir l'interviews de Lisa Rougetet en trois questions, réalisée par le service communication de l'IHP.

"Jouer avec le feu: les quatrains d'Omar Khayyam, poète et mathématicien persan". Par Leili Anvar

Samedi 25 mai 16h-17h

"En partant du corpus des quatrains persans attribués à Omar Khayyam (1048-1131), mathématicien, astronome et poète du XIè siècle, il s'agira de montrer en quoi le genre du quatrain, genre ludique basé sur l'art de la pointe et le paradoxe, trouve sous sa plume son expression la plus accomplie. Se ressaisissant de la tradition du carpe diem, Khayyam interroge dans ses quatrains le sens du monde et de la vie humaine. il interroge la mort aussi. En astronome- mathématicien-philosophe, il mène une réflexion sur le destin et remet en cause l'ordre religieux du monde et les notions d'au-delà et d'ici-bas. En poète, il chante les plaisirs du vin et des corps. Il joue avec les mots, les idées, les rythmes, les certitudes et les croyances établies. Et ce faisant, il joue avec le feu."


Voir l'interviews de Leili Anvar en trois questions, réalisée par le service communication de l'IHP.

Troisième retour d'expérience

Samedi 25 mai 2019 17h-17h30

 "Backgammon et mathématiques, un outil pédagogique" par Stéphane Chenevière, professeur de mathématiques au lycée Jean Dautet de La Rochelle, vice-président de la Fédération Française de Backgammon (FFBG).

Le backgammon est un jeu de hasard raisonné extrêmement ludique, facile à apprendre, mais d'une grande richesse stratégique. Lors d'une partie, les joueurs sont amenés à prendre de nombreuses décisions en estimant au mieux les risques et les bénéfices des différents choix possibles. Les outils mathématiques enseignés en fin de collège et au lycée peuvent permettre de choisir dans de nombreux cas la bonne option sans se laisser déborder par les émotions. Au travers d'une galerie de petits problèmes, venez découvrir (que vous soyez novice ou connaisseur du jeu) ces liens entre backgammon et mathématiques. 



Le décryptement comme un jeu Par Hervé Lehning

Samedi 25 mai 17h30-18h30

Le grand cryptologue de la fin du XXe siècle, Étienne Bazeries a commencé sa carrière en 1890 en jouant à décrypter les correspondances personnelles chiffrées qui paraissaient alors dans les journaux. Il passa ensuite à des jeux plus sérieux en décryptant les dépêches de la Grande Armée, prouvant ainsi que le chiffre de Napoléon était bien faible. Le suivre dans ses jeux est toujours possible à travers les documents d’époque conservés dans les archives.


Découverte de la spirale dans la vie par Isabelle Béné

Dimanche 26 mai 2019 15h

 Inhérente à la structure de l'univers, la spirale est présente dans une multitude d'expressions de la vie, de l'infiniment petit à l'infiniment grand. Partie intégrante des mathématiques, non algébrique et unifiante, elle symbolise une forme reliante. Coquillages, cornes d'animaux, ADN, formes galactiques, mais aussi pratiques d'arts martiaux : toutes ces formes m'ont amenées à explorer la complexité et la splendeur de la spirale. 


Découvrez le film et le texte sur la spirale d'Isabelle Béné..